Chapitre V – Module 4 – Le triolet

40,00

Ce module est vraiment dans la suite logique des cours du chapitre V, nous avons travaillé le ternaire et le binaire depuis longtemps, aujourd’hui nous allons voir l’insertion d’un temps ternaire dans un morceau binaire. Pour cela nous allons travailler 4 pièces :

  1. G. Verdi, Traviata, Ah, Fors’è Lui, une première pièce issue de l’opéra la Traviata, c’est donc un air, une pièce vocale à l’origine. Nous aborderons le triolet assez simplement pour commencer.
  2. F. Schubert, Rosamunde, Entracte n°3, c’est la pièce à l’origine de l’impromptu du même nom. C’est donc un arrangement de la pièce d’orchestre, elle est particulièrement riche en rythmes.
  3. F. Schubert, Sérénade, D. 957 – n°4, nul besoin de présenter cette pièce normalement tellement elle est connue. C’est une magnifique pièce qui alliera beauté et travail du triolet.
  4. F. Chopin, Mazurka, Op. 7 n°5, nous terminons avec notre première Mazurka de Chopin, particulièrement retors, tant par les alternances rythmiques que par la vitesse de la pièce.

Catégories : ,
Marque :Cahier du pianiste

Description

Le triolet au piano

Pour faire simple, Le triolet au piano est l’insertion d’un temps ternaire dans une indication de mesure binaire. Donc, sur le papier cela parait assez simple, cependant il n’en est rien. En effet, il sera nécessaire d’être aussi à l’aise dans l’un que dans l’autre. Le triolet peut largement perturber les élèves, car une fois joué, il n’est pas toujours évident de revenir immédiatement après en binaire dans son esprit.

Un exemple courant est de jouer un triolet puis deux croches. L’exercice n’est vraiment pas facile, car les deux croches qui suivent doivent parfaitement remplir les deux moitiés du temps, malheureusement le triolet perturbe la suite rythmique.

Nous commencerons notre entrainement avec Verdi et un très bel air Ah, Fors’è Lui tiré de la Traviata puis deux pièces de Schubert, compositeur que nous avons déjà rencontré par le passé.  Pour finir, notre première pièce de Chopin non arrangée, une Mazurka, qui contient d’ailleurs une forme assez particulière.

Avis

There are no reviews yet

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Vous aimerez peut-être aussi…

  • Chapitre V – Module 3 – La croche pointée

    45,00
    Ajouter au panier
    45,00

    Nous sommes dans le dur ici, en plein milieu du chapitre. Nous avons passé les doubles croches, il s’agit maintenant de continuer notre travail dans le détail car la croche pointée n’est qu’une noire pointée croche à l’échelle d’une noire. Mais toute la difficulté est là, bien découper notre temps de noire, la précision devient la clé. Pour cela nous allons aborder 5 pièces :

    1. G. Bizet, La marche des rois, une petite pièce très connue qui permettra un démarrage en douceur sur ce nouveau rythme. La phrasé aura aussi sont importance.
    2. M. Clementi, Sonatine n°2, mvt. 2 en Do Majeur, je l’aurais voulu, je ne l’aurais pas eu, cette pièce est intégralement dédiée au rythme de croche pointée. Alors quand un compositeur vous tend les bras à ce point, vous ne pouvez pas refuser.
    3. P.I. Tchaïkovski, l’Enterrement de la poupée, comment toutes les marches funêbres le rythme de croche pointé est omniprésent, celle-ci n’y échappera pas.
    4. F. Schubert, Valse en Si mineur, retour des pièces de 2 pages, voici une valse très intéressante où non seulement nous travaillerons le rythme de notre étude, mais également des enchainements de sixtes !
    5. P.I. Tchaïkovski, Rêverie,  voici une pièce que tous les élèves du conservatoire ont joué. C’est un compositeur incontournable dans notre apprentissage, cette pièce vous montrera une utilisation des voix à un niveau bien supérieur à ce que nous avons vu jusqu’à présent. Et je ne vous parle même pas de l’accompagnement.

    Vous aurez accès à un PDF de 14 pages ainsi qu’à 3h10 de cours !

    Ajouter au panier
  • Chapitre V - Module 2 - Les doubles croches

    Chapitre V – Module 2 – Les doubles croches

    40,00
    Ajouter au panier
    40,00

    Bienvenue pour ce nouveau module qui rime avec nouveau rythme : les doubles croches ! Il est présent excessivement souvent dans nos partitions, c’est d’ailleurs la suite logique de notre apprentissage : les croches lors du chapitre III, le ternaire dans le chapitre IV, et maintenant les doubles croches.  Nous allons travailler 4 pièces, les voici :

    1. F. Burgmuller, Arabesque, cette étude très connue dans le répertoire pianistique est une excellente étape pour commencer l’étude et la pratique des 4 doubles croches.
    2. D. Zipoli, Versetto, cette pièce sera notre première écriture fuguée depuis le début de la méthode. Cette pièce nous fait toucher du bout du doigt l’écriture contrapuntique, si typique de la période baroque.
    3. J.S. Bach, Prélude BWV 927, nous parlions d’écriture baroque lors de la pièce précédente, ici nous jouerons notre première pièce de l’immense compositeur. C’est une pièce très difficile pour notre niveau, mais elle reprend beaucoup de difficultés vues précédemment, de plus c’est également une pièce incontournable au conservatoire.
    4. E. Chizat, Nuits perdues, n°2, Reproches, nous finirons ce module par une magnifique pièce, inconnue cette fois, mais qui mérite amplement sa place au sein de la méthode pour piano. Outre les doubles croches, nous reverrons aussi les voix ainsi que des rythmes présents dans le prochain module, c’est un aperçu de la suite.

    Vous aurez accès à un PDF de 18 pages ainsi qu’à 2h30 de cours !

    Ajouter au panier